Municipales à Marmande, un débat pour quoi faire ?

Municipales à Marmande, un débat pour quoi faire ?

Monsieur Daniel Benquet, lors de sa courte vidéo aux Marmandais d’hier soir a fait part du refus de la liste Joël Hocquelet de participer à un débat d’entre deux tours.

En préalable, il est bon de rappeler que cette possibilité a été évoquée par la radio CFM, dont les journalistes couvrent avec beaucoup de professionnalisme l’élection. Il ne s’agit pas, comme sous-entendu, d’une offre de toute la presse locale.

Ensuite, Monsieur Benquet, toujours prompt à la nuance, attribue ce refus au prétendu sectarisme et à la rigidité de Joël Hocquelet et de son équipe. Il faut reconnaître à D. Benquet une grande expérience de ces traits de caractères, mais ils ne sont pas partagés par les colistiers d’Ensemble, Marmande, ni par Joël Hocquelet.

Pour rappel, D. Benquet ne s’est pas jamais prêté à ce type de débat, notamment en 2014. Mais ce n’est pas ce qui fonde le refus de débattre. En effet, celui-ci s’argumente à partir de deux constats :

• Le 1er : Daniel Benquet, comme maire, a systématiquement refusé de débattre avec son opposition en conseil municipal, chacun se souvient des épisodes répétés des micros coupés, tout comme il a sciemment asphyxié la démocratie locale en vidant de leur sens les conseils de quartier. Réclamer aujourd’hui, ce qu’il a toujours refusé alors qu’il exerçait le pouvoir, serait comique si ce n’était aussi pathétique.

• Le 2d : l’intérêt d’un débat électoral est de confronter des projets. Or, à ce jour, seule l’équipe emmenée par Joël Hocquelet a présenté un projet et permis aux Marmandais d’en débattre, lors des nombreuses rencontres organisées depuis février, lors des Facebook live des jeudis soirs… Où est le projet de Daniel Benquet ? Où sont ces ses propositions pour répondre aux crises à venir ? Quelles seront ses actions pour accompagner les acteurs du territoire dans la sortie de la crise du COVID 19 ? Comment compte-t-il faire de Marmande un territoire qui ne laisse personne sur le bord du chemin ? Daniel Benquet nous a annoncé à la sortie du confinement que son programme du 1er tour était caduc, dont acte. Mais plutôt que d’en proposer un nouveau, il a préféré présenter une équipe rafistolée. De fait, il a engagé une campagne de personnalisation à outrance, qui se traduit dans son slogan, « vous pouvez compter sur moi ». Cette nonchalance et ce manque de respect des Marmandaises et des Marmandais ne peuvent plus durer.

Le débat, nous l’avons mené publiquement, tant sur la transparence des alliances électorales, que sur les enjeux pour Marmande demain, et enfin sur les réponses que nous souhaitions y apporter. En ce sens, nos documents de campagne, le fil d’actualité de nos réseaux sociaux, montrent notre ambition et notre volonté de porter celles-ci avec toutes les Marmandaises et tous les Marmandais.

Le 28 juin, les électrices et les électeurs jugeront.

Posté dans :
0 Comments

Laisser un commentaire: